L’énergie pour tous, par tous.

Après une longue absence en ligne d’un mois et demi le projet Open Source Energy continue d’avancer pour faire de l’énergie un bien commun.

Ces dernières semaines ont été l’occasion de faire de nombreuses rencontres : associations, mairie, université, mais aussi ingénieurs, étudiants, intéressés par le projet.

Pôle de recherche sur les énergies renouvelables de l’UTC de Compiègne.

Locaux de l’Electrolab, hacker-space situé à Nanterre spécialisé dans l’électro-mécanique.

L’enjeux étant de réussir à mettre en réseaux l’ensemble de ces acteurs afin de faciliter et d’encourager le partage de connaissances sur la production locale d’énergie renouvelable.


Pendant de temps là au 48 rue Saint-Sabin

Les choses avancent doucement mais surement ! Principal objectif du moment trouver le meilleur moyen de transformer un mouvement (qu’il soit éolien, hydraulique ou musculaire) en courant électrique.

Après avoir émis l’hypothèse de fabriquer un alternateur ex-nihilo d’après les plans de l’éolienne Piggott, je me suis tourné vers un élément de récupération : le moteur de machine à laver.

Pourquoi un moteur de machine à laver ?

Premièrement, l’idée est d’éviter la production d’énergie grise supplémentaire en partant d’un élément déjà assemblé et de toute façon voué à la casse.
Les moteurs de machine à laver se trouvent relativement facilement (dans des déchetterie, casse ou encore des ressourceries comme La Petite Roquette).
Robuste (c’est rarement le moteur qui pète dans une machine à laver), disponible en quantité importante, leur coût est en plus de ça souvent modique (j’ai trouvé celui-ci sur internet pour 35eur) voir nul.

Ok, tout ça c’est bien gentil me direz-vous, mais un moteur c’est fait pour consommer de l’électricité et non pour en produire !
C’est exact sauf que tout moteur électrique peut potentiellement devenir un générateur lorsqu’on le fait tourner.

Un exemple avec une dynamo à main pour recharger des téléphones.
L’électricité est générée par petit moteur électrique (semblable à ceux que l’on trouve en modélisme) de 5,9v.

L’étape suivante à été de faire une banc de test sur le moteur de machine à laver afin de voir combien d’électricité il est capable de produire et pour quel effort.
Pour réaliser ce test j’ai relier le moteur à un vélo par une courroie afin d’assurer un effet multiplicateur suffisamment important.

Au final l’énergie générée est relativement faible. Le moteur que j’utilise est de type AC,
ce qui n’est peut être pas le plus optimal pour ce type de montage.

Amateur de détournement de moteur de machine à laver c’est le moment ou jamais de faire part de votre expérience
!

Un meccano de la production d’énergie propre en ligne de mire
L’idée est de faciliter par la suite la connexion d’éléments diverses en mettant en place une logique de modules compatibles entre eux. Modules de captage, de transformation et enfin de stockage.